Lire la musique

Connexion Membre
Cliquez ici pour vous inscrire

Introduction

Dans cette partie vous ne trouverez pas de long cours de solfège mais simplement des conseils pour apprendre à lire et comprendre la transcription d’un morceau de musique afin que vous puissiez par vos propres moyens jouer vos morceaux de guitare préférés.

Attention le solfège est important en musique, et si vous voulez progresser il faudra bien s’y mettre un jour, mais en attendant rien ne vous empêche de vous faire plaisir avec quelques bases simples.

C'est pourquoi nous allons examiner de plus près comment fonctionne une tablature, qui est une forme de notation simplifiée de la musique spécifique à la guitare.

Ca  ressemble à quoi une tablature ?

Une tablature sa ressemble à ça :

Schéma d'une tablature

Les 6 lignes représentent chacune une corde de votre guitare. La ligne du bas représentant la corde la plus grave jusqu’à celle du haut, la plus aigue. Souvenez vous que ce sens correspond au sens de vos cordes lorsque vous tenez votre guitare entre les mains (pour les droitiers) :

Représentation de la correspondance entre le manche de la guitare et la tablature

Les notes correspondent aux notes des cordes à vide d’un accordage classique, c'est-à-dire lorsqu’aucuns doigts n’est posée sur le manche.

C’est quoi les chiffres sur les lignes ?

Les chiffres sur les lignes correspondent aux cases de votre guitare qui sont séparées par des frettes :

Représentation des chiifres d'une tablature par rapport aux cases d'une guitare

Le 1 Correspond à la 1ère case de la guitare en partant du bout du manche, le 2 à la seconde case, etc… Et le 0 correspond à la corde à vide, c'est-à-dire jouée sans l’intervention de la main gauche.

A quelles notes correspondent les sons joués ?

Tout d'abord il faut savoir que l'accordement standard d'une guitare correspond aux notes suivantes (cordes à vide), de la plus grave à la plus aigu : MI LA RÉ SOL SI MI.

La première case correspond au demi ton supérieur de la corde à vide, et ainsi de suite pour les autres cases.
L'augmentation d'une note d'un demi ton se représente par un dièse "#".
L'inverse, la baisse d'un demi ton d'une note se représente par un bémol "b".
Sachant qu'entre chaque note il y a un ton d'écart, sauf entre MI-FA et SI-DO qui n'ont qu'1/2 ton d'écart, autrement dit on ne peut pas noter MI#, SI#, FAb ou DOb.
Comme nous n'allons pas ici rentrer dans les détails du solfège, voici un schéma récapitulatif :

Une Animation Flash ne peut pas être lue